concertation citoyenne sur la vaccination - LES eNQUETES D'OPINION

Dans le cadre de l’installation des jurys de citoyens et de professionnels de santé, le comité d’orientation a souhaité la réalisation de deux enquêtes d’opinion qualitatives. Elles donnent une image actuelle et objective des perceptions, attentes et réticences de la population et des professionnels à l’égard des vaccins et de la politique vaccinale.

Cette étude se compose ainsi de deux volets :

 

un premier volet qui concerne l’enquête d’opinion qualitative réalisée auprès du grand public ;

un second volet qui concerne l’enquête d’opinion qualitative réalisée auprès des professionnels de santé.  

TÉLÉCHARGER LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES ENQUÊTES QUALITATIVES (PDF)

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Vickie Silveira (jeudi, 02 février 2017 19:32)


    Fantastic items from you, man. I've be mindful your stuff previous to and you are simply too magnificent. I actually like what you have acquired right here, really like what you are saying and the best way by which you are saying it. You make it enjoyable and you continue to take care of to stay it wise. I can't wait to learn far more from you. This is actually a great site.

 

LOIS D'OBLIGATION VACCINALE

Depuis janvier 2018, selon la date de naissance, les enfants sont soumis à des vaccinations différentes. Sauf contre-indication médicale, les vaccinations sont réclamées pour l'entrée en collectivités (crèches, assistantes maternelles, école...). Les sanctions spécifiques prévues pour la non-vaccination ont été supprimées et les parents ont un délai de 3 mois après l'admission pour régulariser la situation. Ainsi, on peut légalement repousser tous les vaccins jusqu'à l'entrée en collectivités.






Enfants nés avant 2018

Ils sont soumis au seul DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite). Mais ce vaccin trivalent seul n'existe plus sur le marché pour les enfants de moins de 6 ans. Les parents restent bloqués face à une obligation qu'ils ne peuvent pas satisfaire malgré l'injonction du Conseil d'Etat de fournir ce vaccin. Les nouvelles lois n'ont donc pas réglé le problème que vit la France depuis de nombreuses années.

Enfants nés à partir de 2018

 Ils sont soumis aux vaccins suivants : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, Haemophilus influenza de type B, Hépatite B, Pneumocoque, Méningocoque C, Rougeole, Oreillons et Rubéole, à faire selon le calendrier vaccinal. Mais les délais accordés pour l'admission en collectivité permettent de ne pas le suivre rigoureusement.



Les lois étant complexes et assez floues, l'interprétation est plutôt ardue. Vous trouverez plus de renseignements ICI.

                                                                                         ECRIVEZ NOUS :  COURRIEL                                                                                

 



VOUS POUVEZ NOUS SUIVRE également sur  Facebook:  La page ou  Le groupe


PARTAGEZ