LOIS D'OBLIGATION VACCINALE 2018, ce qui a changé sur notre BLOG ou dans la rubrique INFOS 

     Bienvenue sur le site de notre association


 

 Info Vaccins France est une association informant sur les différents problèmes liés à la vaccination.

 

La vaccination est un sujet d'actualité qui soulève des passions. Qu'est-ce au juste ? Une méthode de prévention des maladies, qui impose l'inoculation de virus morts ou manipulés pour préparer l'organisme à une éventuelle attaque future et lui éviter les complications de la maladie. Ceci est la théorie.

 

Mais dans la pratique ? Cette méthode vieille de 300 ans, est-elle réellement « sûre, efficace et sans danger », comme se plaisent à psalmodier ses ardents défenseurs ?

 

Que savons-nous des vaccins, leur composition, leur fabrication, les maladies qu'ils visent, leur efficacité, leurs effets indésirables, ceux qui sont obligatoires, ceux qui sont inutiles, les différences entre le calendrier vaccinal et les lois qui régissent les vaccinations obligatoires ? Il faut reconnaître que bien peu de nos concitoyens peuvent répondre à l'une ou l'autre de ces questions.

 

Notre précédente ministre de la santé, Mme Marisol Touraine proposait de mettre en place pendant l'année 2016 une grande concertation citoyenne, entachée de conflits d'intérêts. Elle prétendait que « la vaccination, ça ne se discute pas ». Vraiment ? Et pourquoi donc ?

 

La vaccination est un des tabous bien ancrés de notre société,

 

-Pourquoi ne peut-on pas discuter de son utilité ?

-Pourquoi ne peut-on pas connaître la composition exacte des vaccins ?

-Pourquoi doit-on se faire injecter des vaccins qui ne sont pas efficaces ?

-Pourquoi doit-on prendre les risques de vaccins, obligatoires ou non, sans en espérer les bénéfices ?

-Pourquoi ceux qui refusent les vaccins sont-ils fustigés sur la place publique et assimilés aux sectes ?

-Pourquoi refuse-t-on aux personnes subissant les effets secondaires des vaccins, leur juste statut de victimes ?

 

Ce site se propose de fournir les informations les plus pertinentes sur le sujet. Vous trouverez sur nos pages de très nombreuses renseignements sur cet acte médical imposé par la législation, mais répondant mal à la réalité de la santé publique.


 Il était une fois IVF (Info Vaccins France)

En septembre 2011, un petit bébé, Stacy, meurt en Belgique dans la semaine qui suivit les vaccins de routine. Ses parents, Raphaël Sirjacobs et Béatrice Dupont, découvrent alors l'autre face de la vaccination, ses dégâts, ses échecs et ses mensonges inlassablement répétés.

Malgré le chagrin, ils décidèrent de se battre pour que la vérité éclate. Ils créèrent un blog et un groupe Facebook, Info vaccin Prévenar, du nom du vaccin qu'ils accusaient d'être à l'origine du décès de leur fille, avant de se rendre compte que toute vaccination peut entraîner des effets secondaires graves.

 

Info vaccin Prévenar resta assez confidentiel au début et les thèmes abordés concernaient la vaccination, mais aussi les méthodes de santé alternatives ou naturelles. Quand on décida de changer l'audience du groupe, de public à privé, il prit son envol. Les membres, rassurés par cette relative confidentialité, osèrent davantage les questions et les témoignages affluèrent. Le bouche à oreille fit le reste.

 

Le groupe a pris de l'ampleur ; il dépasse aujourd'hui les 35 000 membres.

 

Le besoin se fit sentir de sauter le pas du virtuel au réel et de créer une association qui œuvrerait sur le terrain. Quelques membres, qui ont tous été administrateurs, se réunirent en août 2014 et fondèrent Info Vaccins France, nom qui fut donné en hommage au groupe qui les fédéra.

 

Le travail de l'équipe se fait essentiellement sur Internet et Facebook, sur le nouveau groupe qui porte modestement le nom de l'association. Près de 3000 membres nous ont rejoints, souvent suite aux événements de l'actualité, comme les procès Larère et Lecomte, où Info Vaccins France organisa un rassemblement de soutien ou aux contraintes administratives, comme les inscriptions scolaires.

 

En participant à des salons et en donnant des conférences, l'association peut toucher un autre public qui ne serait pas forcément venu chercher l'information sur Internet. L’accueil chaleureux et les rencontres enrichissantes nous encouragent à persévérer dans cette voie. Sur le terrain, nous pouvons ressentir l'évolution de la mentalité française vis-à-vis de la vaccination.

Le mythe vaccinal se désagrège.

 

 

LOIS D'OBLIGATION VACCINALE

Depuis janvier 2018, selon la date de naissance, les enfants sont soumis à des vaccinations différentes. Sauf contre-indication médicale, les vaccinations sont réclamées pour l'entrée en collectivités (crèches, assistantes maternelles, école...). Les sanctions spécifiques prévues pour la non-vaccination ont été supprimées et les parents ont un délai de 3 mois après l'admission pour régulariser la situation. Ainsi, on peut légalement repousser tous les vaccins jusqu'à l'entrée en collectivités.






Enfants nés avant 2018

Ils sont soumis au seul DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite). Mais ce vaccin trivalent seul n'existe plus sur le marché pour les enfants de moins de 6 ans. Les parents restent bloqués face à une obligation qu'ils ne peuvent pas satisfaire malgré l'injonction du Conseil d'Etat de fournir ce vaccin. Les nouvelles lois n'ont donc pas réglé le problème que vit la France depuis de nombreuses années.

Enfants nés à partir de 2018

 Ils sont soumis aux vaccins suivants : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, Haemophilus influenza de type B, Hépatite B, Pneumocoque, Méningocoque C, Rougeole, Oreillons et Rubéole, à faire selon le calendrier vaccinal. Mais les délais accordés pour l'admission en collectivité permettent de ne pas le suivre rigoureusement.



Les lois étant complexes et assez floues, l'interprétation est plutôt ardue. Vous trouverez plus de renseignements ICI.

                                                                                         ECRIVEZ-NOUS :  COURRIEL                                                                                

 



VOUS POUVEZ NOUS SUIVRE également sur  Facebook:  La page ou  Le groupe


PARTAGEZ