ARTICLES AVEC LE TAG : "SOUTENIR"



15. juin 2016
Le collectif belge, Initiative Citoyenne a été fondé par 3 femmes en 2009 : Marie-Rose Cavalier, Sophie Meulemans et moi-même, Muriel Desclée. Le projet: parcourir la France avec une caméra et aller à la rencontre de personnes qui se sentent trahies, bafouées; des victimes de vaccinations, des parents de victimes, des médecins, des avocats, des scientifiques, pour soutenir le projet
14. juin 2016
LE PRIX INDÉCENT DES MÉDICAMENTS, ÇA VA DURER ENCORE LONGTEMPS ? la pétition
02. juin 2016
Si vous pouvez par cette cagnotte aider ces parents à prendre en charge leur fils https://www.leetchi.com/c/projets-de-livio
07. mai 2016
Un ancien sportif, progressivement amputé de sa propre vie, de ses propres capacités, a besoin de fonds pour compléter le financement d’un équipement motorisé adapté à son fauteuil roulant. Les conseils m’ont amenée à créer cette Cagnotte Solidaire pour mon ami Fabrice qui souffre à l’heure actuelle de quelques des lourdes conséquences de BIG Pharma… Ancien sportif, il était dynamique et sans cesse en mouvement ; rien ne pouvait l’arrêter.Adepte des sports de combat et...
01. janvier 2016
Nous réclamons la liberté de vaccination en France La vaccination est un acte médical, qui contrairement aux affirmations des autorités de santé, n'est pas anodin. Comme pour tout acte médical, elle requiert le consentement libre et éclairé de chaque patient sans obligation de l’État, sans aucune pression de son médecin, et avec l'accès à une information claire et transparente de la balance bénéfice/risque de cet acte (conformément à la loi Kouchner de mars 2002) lire la suite

 

LOIS D'OBLIGATION VACCINALE

Depuis janvier 2018, selon la date de naissance, les enfants sont soumis à des vaccinations différentes. Sauf contre-indication médicale, les vaccinations sont réclamées pour l'entrée en collectivités (crèches, assistantes maternelles, école...). Les sanctions spécifiques prévues pour la non-vaccination ont été supprimées et les parents ont un délai de 3 mois après l'admission pour régulariser la situation. Ainsi, on peut légalement repousser tous les vaccins jusqu'à l'entrée en collectivités.






Enfants nés avant 2018

Ils sont soumis au seul DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite). Mais ce vaccin trivalent seul n'existe plus sur le marché pour les enfants de moins de 6 ans. Les parents restent bloqués face à une obligation qu'ils ne peuvent pas satisfaire malgré l'injonction du Conseil d'Etat de fournir ce vaccin. Les nouvelles lois n'ont donc pas réglé le problème que vit la France depuis de nombreuses années.

Enfants nés à partir de 2018

 Ils sont soumis aux vaccins suivants : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, Haemophilus influenza de type B, Hépatite B, Pneumocoque, Méningocoque C, Rougeole, Oreillons et Rubéole, à faire selon le calendrier vaccinal. Mais les délais accordés pour l'admission en collectivité permettent de ne pas le suivre rigoureusement.



Les lois étant complexes et assez floues, l'interprétation est plutôt ardue. Vous trouverez plus de renseignements ICI.

                                                                                         ECRIVEZ-NOUS :  COURRIEL                                                                                

 



VOUS POUVEZ NOUS SUIVRE également sur  Facebook :  La page ou  Le groupe


PARTAGEZ