ARTICLES AVEC LE TAG : "FRANCE"



14. décembre 2016
Dans le cadre de l’installation des jurys de citoyens et de professionnels de santé, le comité d’orientation a souhaité la réalisation de deux enquêtes d’opinion qualitatives. Elles donnent une image actuelle et objective des perceptions, attentes et réticences de la population et des professionnels à l’égard des vaccins et de la politique vaccinale. Cette étude se compose ainsi de deux volets : un premier volet qui concerne l’enquête d’opinion qualitative réalisée...
14. décembre 2016
Rapport sur la concertation citoyenne sur la vaccination - 30 Novembre 2016
08. septembre 2016
Le 12 janvier 2016, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté un plan d’action pour la rénovation de la politique vaccinale: http://concertation-vaccination.fr. Un des quatre axes de ce plan est d’organiser une grande conférence citoyenne sur la vaccination. On nous propose d'envoyer notre analyse, la voici! ANALYSE DE LA DEFIANCE DES FRANCAIS ENVERS LA VACCINATION envoyée à la concertation sur la vaccination. Depuis quelques années, un mouvement de...
14. juin 2016
Médecins du monde lance une campagne et une pétition pour inciter l’État à lutter contre le prix excessif de certains traitements. lire la suite
06. juin 2016
IVG médicamenteuse, vaccination : les compétences des sages-femmes élargies par décret L'ARTICLE

 

LOIS D'OBLIGATION VACCINALE

Depuis janvier 2018, selon la date de naissance, les enfants sont soumis à des vaccinations différentes. Sauf contre-indication médicale, les vaccinations sont réclamées pour l'entrée en collectivités (crèches, assistantes maternelles, école...). Les sanctions spécifiques prévues pour la non-vaccination ont été supprimées et les parents ont un délai de 3 mois après l'admission pour régulariser la situation. Ainsi, on peut légalement repousser tous les vaccins jusqu'à l'entrée en collectivités.






Enfants nés avant 2018

Ils sont soumis au seul DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite). Mais ce vaccin trivalent seul n'existe plus sur le marché pour les enfants de moins de 6 ans. Les parents restent bloqués face à une obligation qu'ils ne peuvent pas satisfaire malgré l'injonction du Conseil d'Etat de fournir ce vaccin. Les nouvelles lois n'ont donc pas réglé le problème que vit la France depuis de nombreuses années.

Enfants nés à partir de 2018

 Ils sont soumis aux vaccins suivants : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, Haemophilus influenza de type B, Hépatite B, Pneumocoque, Méningocoque C, Rougeole, Oreillons et Rubéole, à faire selon le calendrier vaccinal. Mais les délais accordés pour l'admission en collectivité permettent de ne pas le suivre rigoureusement.



Les lois étant complexes et assez floues, l'interprétation est plutôt ardue. Vous trouverez plus de renseignements ICI.

                                                                                         ECRIVEZ-NOUS :  COURRIEL                                                                                

 



VOUS POUVEZ NOUS SUIVRE également sur  Facebook :  La page ou  Le groupe


PARTAGEZ